Technofish

Quelques poissons de-ci de-là

23 Juin 2014 , Rédigé par Draghost Publié dans #Récits

Coucou les amigos,

Depuis la dernière sortie à Miribel avec les affreuses, j'ai pas touché la Shogun... dur dur! Aujourd'hui je bosse à côté de Reventin Vaugris, je décolle à 17h sur la D386 quand sur ma route je croise une zone bien praticable du bord... Terrain inconnu, mais l'envie de pêcher est là! Je donne un coup de volant, me gare et go go go! Je décide une prospection proche du fond en power fishing pour tenter du poisson actif.

Je descends le courant, pulvérise depuis la berge à 45° amont. Après avoir parcouru 10-15m j'intercepte ce magnifique sandre de 70cm au Spread Shad qui est venu me le gober à 3m de moi!

Quel spectacle mes amis!!!!

Sandre de 70cm au Jig Power Spread Shad 15cm
Sandre de 70cm au Jig Power Spread Shad 15cm

Sandre de 70cm au Jig Power Spread Shad 15cm

Ensuite j'irais découvrir Nantua avec le beauf et Romain, c'est magnifique, c'est grand, un panorama de folie... mais un capot de toute splendeur!

Aucun suivi, rien... une pêche déconcertante partant de 0m-15m à 3 m de la berge... pour atteindre 42m à 10m du bord!

Avec l’écho-sondeur on a pu localiser un unique banc de poisson et des arcs suspendus à 10m de la surface, session très difficile.

Bon Nantua est réputé pour sa difficulté, la prochaine c'est le Bourget ou le Léman!

Le beauf, Romain, panorama et l'Alfa Boat!
Le beauf, Romain, panorama et l'Alfa Boat!Le beauf, Romain, panorama et l'Alfa Boat!Le beauf, Romain, panorama et l'Alfa Boat!

Le beauf, Romain, panorama et l'Alfa Boat!

Samedi 22 juin matin, ma chérie me propose d'aller me détendre à la pêche ou de faire le ménage... J'avais pas de session prévu mais le ménage c'est pas trop mon truc hi hi hi...

Bon je file comme un déserteur mais sans savoir ou tremper les leurres. J'emprunte l'A7 en direction de Marseille, longe le Rhône au niveau de Perrache et regarde de l'autre côté de la rive: c'est Gerland praticable sur tout l'avenue Leclerc.

Ok, je traverse le pont Pasteur et file me garer en face de la station Avia. Je ne vais pas me tracasser la tête, ça va être power fishing à nouveau pour tenter qui veut mordre dans un leurre de 15cm.

Après avoir perdu 2 montures, je vais finalement déclencher un silure sur un Spread Shad.... rose!

Gros leurres, gros poissons!
Gros leurres, gros poissons!Gros leurres, gros poissons!

Gros leurres, gros poissons!

Release!

Release!

Dimanche 23, j'amène Jean-Philippe pêcher le brochet sur ma petite barque. Hélas une matinée difficile avec une chaleur écrasante et un vent inexistant.

En plus, mon collègue avait une canne trop faible (5-20gr) pour manier du gros leurres et hélas je n'ai pas atteint mon objectif, lui faire sortir un brochet sur les Eaux Bleues.

Pour ma part je vais commencer par une attaque peu commune puisque le brochet va attaquer mon leurre en jaillissant hors l'eau lorsque le leurre sera arrivé au scion à 30-40cm de la surface. Bien sûr canne trop haute, il aura quand même gnaké la caudale du leurre!

Puis s'en suit une attaque loupée par un brochet qui m'a vu à la dernière minute, dommage!

Loupé... dommage!

Loupé... dommage!

Puis 24 minutes après, je ferre un premier poisson de 64cm.

Premier poisson

Premier poisson

On décampe sur 2 secteurs mais sans succès, seul un beau loupé à "la fosse" des Mouettes avait été enregistré avant le départ de JP à 11h.

Je décide de rejoindre les Vernes pour casser la croûte à l'ombre et au calme. Le soleil cogne et il me reste que peu d'eau, je tombe le T-Shirt et réfléchis longuement.

Avec la chaleur, Miribel est noir de monde... autant sur la berge que sur l'eau. Nos brochets ne sont-ils pas en train de roupiller en attendant la fraicheur?

Ont-ils peur du bruit? Finalement je ne pense pas, avec tous les contres exemples en été dernier je décide d'établir une technique, un "truc" que je vais pratiquer méticuleusement.

Je mets le Travel 1003S en route et me positionne sur une zone précise, je suis à 20m d'un habitué de Miribel avec sa barque marron et orange qui squatte les lieux quasi tous les jours (on le surnomme le "fantôme" d'ailleurs)

Je monte mes lunettes polarisantes qui vont me servir d’écho-sondeur, je fais le choix de pêcher très court et en diagonale pour être très précis (pas plus de 10m devant moi)

1er lancer... impact! Je ramène un petit brochet de 50cm

Un modèle réduit

Un modèle réduit

Je me déplace suivant la topo. du fond et je lance une seconde fois, re-touche!! Je ramène un brochet de 59cm.

Plus gros que le précédent long de ses 59cm

Plus gros que le précédent long de ses 59cm

Après quelques minutes à continuer la technique, le secteur change et je peux soit aller à gauche ou à droite. Je vais commencer par la gauche à proximité des baigneurs.

Après 3 ou 4 lancers, j'enregistre une nouvelle tape:

67cm au milieu de la foule!

67cm au milieu de la foule!

J'hallucine et me félicite car si à la pêche la chance est un facteur indéniable, la technique adoptée augmente mon nombre de prise... j'ai mis 47min pour prendre trois poissons!

Cette fois je pars côté droit et rebelote, au 1er lancer un joli brochet se jette sur le leurre mais se dépique... surpris j'ai ferré trop vite.

Je vais le laisser tranquille pendant 10min avant de revenir avec un Spread Shad d'une autre couleur. Je vais réussir à le repiquer mais hélas décroché une seconde fois.

Quelle session finalement, pas de gros poissons mais j'ai vraiment l'impression d'avoir fait un pas en avant!

Alex suit le bon chemin avec ses derniers trophées :

Bravo!
Bravo!

Bravo!

A+

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article