Technofish

Gros sandres du Rhône près de Lyon

27 Novembre 2016 , Rédigé par Draghost Publié dans #Récits

Coucou les fous, les férus!
Un petit report du petit Drag... ça y est les torrents de pluies sont là, les journées couvertes et surtout les crues... MIAM MIAM!!!!
On range les cannes big bait et on active enfin le mode sandre... Ze poisson finesse, Ze poisson de la pêche minimaliste, Ze poisson que j'affectionne le plus. 
Pourtant ma petite histoire commence mal... 

Début novembre, les conditions météo sont très défavorable avec des anticyclones et de rares pluies.
Incroyable lorsque l’on sait que la sécheresse persiste depuis plus de trois mois, constat: une eau basse et très claire.

Début novembre... c'est sec!

Début novembre... c'est sec!

Néanmoins j'ai promis à mon Sylvain de tenter du sandre sur le bateau, un poisson qu'il affectionne autant que moi et qu'il pêchait plus jeune. 
Je l'emmène sur le Vieux Rhône pour lui faire pratiquer les spots que je connais bien mais hélas un petit problème survient, ma poire d'alimentation s'effrite et le carburant reste bloqué. De plus les vannes du barrage de Pierre-Bénite ont été ouvertes et il était hors de question de tenter le diable.
Du coup cette affaire nous limite dans la prospection et nous oblige à pratiquer près de la mise à l'eau à l'électrique. Et quand le capitaine d'un navire pense plus à ses avaries qu'à sa pêche et bien la session est vite écourté... après le repas de12h c'était plié!

Le lâcher du barrage a fait bondir le débit de 800 à 1500m3/s en 24h et les poissons vont se tanker dans les abris. 

Montée des eaux

Montée des eaux


Je décide de sortir samedi matin pour tenter de décapoter et toucher du sandre actif. J'irais donc gratter un peu au niveau du Vieux Rhône pour m'habituer à la Saltist, très bonne canne mais un chouïa moins puissante que mon ancienne Shogun.
C'est ma 1ère session d'automne du bord et mon QG est squatté par les vifeurs qui pulvérisent des milliers de lignes de partout... pas le choix je pars pêcher ailleurs.
Je trouve un secteur pêchable et après une matinée laborieuse à chatouiller le fond, j'arrive à sortir 2 poissons de taille modeste:

Mieux que rien!Mieux que rien!

Mieux que rien!

La semaine suivante, je vais sortir 2 fois la canne après le taf en plein milieu de l'après-midi avant que la nuit tombe (17h) mais hormis croiser les furieux du coin (hein Karim et David!)
c'est que "d'algues", la difficulté de trouver l'alchimie parfaite entre couleur de l'eau, débit et bien sûr le poisson lui-même.
Dur dur...
Je me console en attendant mon cadeau d'anniversaire, cette semaine le vendredi 25 novembre est organisée une sortie de pêche avec David Simon au Barrage de Villerest.
David Simon, ze guide bien sympathique qu'on a rencontré avec le beauf en Extremadure en 2012.
Voyage Extremadure
Mais la poisse continue à me suivre avec l'annulation de cette sortie, David préfère reporter, le barrage a perdu 2m en un rien de temps et la météo annonce un temps dégueulasse. 
Fallait conjurer le sort et tout mettre en oeuvre pour détartrer mister "canine", comme dirait le gourou du forum Lyonnais des pêcheurs (le FUK) alias Guillaume, FORCE et PERSEVERANCE!
Cette fois-ci les amis, je décide de sortir avec l'Hybride et gratter jusqu'à trouver un sandre correct.
Tout commence donc ce fameux vendredi 25 novembre, je pars prospecter le Rhône et mesurer la puissance du courant. Je croise une ribambelle de bateaux de pêche qui verticalise sévère!
Pour ma part, novembre avec une eau à 10C° mesurée sur les echoMAP, c'est encore la pêche à la prospection... la Traque! la Gratte! Battre du terrain rapidement pour trouver les sandres actifs.

Une eau proche des 10°C

Une eau proche des 10°C

L'avantage du bateau c'est de nous offrir des angles de pêches différents, minimiser les accrocs et atteindre des zones impossibles depuis le bord. Novembre c'est aussi pour moi synonyme de beaux sandres, c'est 5" minimum même s'il faut douiller. J'attaque ma pêche avec les coloris suivants:
- blanc... pas de résultat
- rose fluo... pas de résultat
- vert translucide... pas de résultat
J'enquille alors un vert plus opaque, assez sombre mais qui tranche bien dans cette eau bien teintée (les polarisantes me conforte dans mon choix)

Chartreuse dans une eau très teintée

Chartreuse dans une eau très teintée

La force du courant (débit de 2000m3/s) venait ralentir doucement sa course dans cette zone de calme ou venait se mêler de petits contre-courants plus ou moins intense. La gestion du leurre était simple, le cercle formé par le courant pénétrant le calme et repartant plus en amont était à vitesse variable, il fallait alors poser le leurre dans le "tronçon" à très faible débit (proche du centre du cercle). D'ailleurs, l'observation des débris en surface est un bon indicateur sur la vitesse du courant. Cette pseudo animation va m'apporter une petite perche affamé qui va engloutir complètement mon leurre de 5".

Gourmande!

Gourmande!

Le prochain poisson sur la liste m'a réveillé directe avec une châtaigne RE-DOU-TABLE; la Saltist a plié violemment et le Luvias a fumé sévère... me voilà attelé avec un glanus!
Mais pas d'illusion, à 2 pas du courant principal, il a torché le combat en moins d'1 min... un gros steack c'est sur! 

Mucus et TP ouverte... the winner is Mr Blackcat

Mucus et TP ouverte... the winner is Mr Blackcat

Le temps de nettoyer le mucus et de changer de TP, je m'éxécute à nouveau dans ma pêche pépère et soudain... PAN!!!
Cette fois, le protagoniste se câle sur le fond en restant sur son périmètre... ça sent enfin mister sandre. Après un combat bien viril, je porte enfin mon premier vrai sandre sur l'Hybride!

Un zander tant attendu!
Un zander tant attendu!Un zander tant attendu!

Un zander tant attendu!

Je n'ai pas pu profiter de Villerest ce jour mais tant pis ce sandre me fera bien plaisir! Je laisserai le secteur aux verticaliers afin de m'la rentrer vers 13h manger.

MAIS et il y a un MAIS... ce CR n'est pas fini! Et oui, dimanche 27 novembre 2016 alors que j'avais prévu une pêche en bateau avec ma copine, celle-ci veut rester dans le lit... Quoi!? Préférer le pieu au sandre LOL
Bon elle m'accorde, un droit de pêche avant 12h car elle souhaite me préparer un risotto aux champignons (elle me prend par les sentiments!)
Allez, je me motive et je file conquérir les sandres en mal de plastocs! Sur place, il fait froid avec à peine 4°C et une brume bien épaisse.

De la purée de pois

De la purée de pois

Mais la couleur de l'eau est EXCELLENTE... une teinte de décrue... les gros débris ne sont plus entraînés par la puissance du courant et seul le "piqué" des sédiments colore l'eau.
 

Décrue amorçée

Décrue amorçée

Je file me positionner dans un secteur précis, j'observe et pulvérise... 1 fois, 2 fois, 3 fois et c'est la touche! YESSAYE!

Et de un...Et de un...

Et de un...

Yes ça fait plaisir, les sandres commencent à répondre présent. Je pêche une petite demi-heure et je m'aperçois que mon bas de fluoro est effiloché. Je profite pour changer le tout car la TP Décathlon s'ouvre assez facilement lors de la capture d'un poisson digne de ce nom (comme l'expérience silure citée plus haut), je passe donc sur une TP de 10gr avec un hameçon un peu plus fort de fer. Je m'applique et catapulte le leurre au loin chercher le "retour" pour pousser le leurre vers moi, cette fois-ci je mouline l'excédent de fil et effectue des tirées à peine plus vite que le courant pour animer à minima. À mi-chemin, le leurre est SANCTIONNÉ NET et ferrage réflexe... c'est lourd, c'est très lourd... un silure!?  30 secondes passent et le poisson garde son périmètre... dans ma tête "Pas possible que ce soit un sandre, c'est trop puissant"... 1 min, enfin des remous en surface mais peu de visibilité avec la teinte de l'eau... puis j'aperçois une énorme queue en "V" large et puissante: "MAISSSSS c'est un bloc!" La simple tête plombée est piquée sur la lèvre et le leurre épouse la mâchoire... je stresse, faut pas traîner! J'arrive à chopper l'échancrure des opercules et glisse le mastard... YESSSSSSSSSSSSSSS !!!!!!!!!!! IL est MA-GNI-FIQUE mes amis! Je pose ma canne et contemple ce cadeau de la nature, je suis ébahis comme un gosse. Sa mâchoire énorme avec ses lèvres épaisses me donne des difficultés pour extraire l'hameçon tellement son cartilage est dur avec son âge avancé. Je soulève le morceau et le présente devant l'appareil photo: 

 

Un monstrueux sandre du Rhône près de Lyon

Un monstrueux sandre du Rhône près de Lyon

Je reste sans voix devant ce poisson juste sublime, imposant par son gabarit hors-norme et pourtant la mesure annonce un poisson en dessous des 90cm.

Avec cette taille, il s'agit d'un sandre de 10 ans au moins

Avec cette taille, il s'agit d'un sandre de 10 ans au moins

En manipulant ce bougre pour le remettre à l'eau, j'ai eu le droit à mon "plantage" de dorsale annuel, mais cette fois le trou est un peu plus gros que les années précédentes LOL

Relâchons nos rêves!Relâchons nos rêves!

Relâchons nos rêves!

Pas grand chose à dire de plus, une grande récompense pour le pêcheur amateur que je suis. Alors à très vite mes amis

Le Dragh

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Thomas 30/12/2016 13:08

Salut mec! Ton récit est très sympa. C'est bien écrit et ça donne franchement envie. Tu fais partie de ces pêcheurs qu'on a envie de connaitre pour échanger nos anecdotes et nos (trop rares) cartons !!! A plus sur l'eau peut-être?! Thomas

Draghost 02/01/2017 16:17

Salut Thomas! Tous mes voeux pour cette nouvelle année, merci pour ton COM et j'espère te croiser au bord de l'eau! Drag

fabrice 06/12/2016 14:08

salut
Bravo...on te voit plus à FEYZIN??
Fabrice

Draghost 07/12/2016 09:26

Coucou,
Fabrice... celui qui habite Feyzin? Si oui, et bien mes sessions sont comptées avec mon emploi du temps. Du coup j'optimise les sorties en bateau et aussi à pied sur des secteurs nouveaux, il m'arrive de passer à Feyzin mais il y a beaucoup de monde :(

Phil 03/12/2016 09:38

Et comment s'est comportée la Saltist avec ce gros sandre ?

fabrice 07/12/2016 11:55

oui c'est fabrice de Feyzin lol...ok au plaisir de te voir

Draghost 04/12/2016 00:05

Merci Phil, en effet sacré prise! Pour la Saltist, son blank est progressif comme la Shogun: top pour pulvériser des leurres dans leurs plages de grammage et top pour amortir les rushs des poissons virils. Ce qui me manque par rapport à la Shogun c'est le grammage max de 42gr vs 50gr... 8gr et bien on le ressent; c'est aussi la poignée que je trouve plus confortable et enfin le porte moulinet réglable pour l'équilibrage. A bientôt

Phil 03/12/2016 09:36

Wow, sacré coup de ligne ! Encore bravo..

Christophe 30/11/2016 19:11

Merci Draghost pour tes récits que je prends toujours plaisir à lire!
Christophe (un pêcheur côté Saône)

Draghost 30/11/2016 21:18

Coucou,
Merci à toi Christophe, avoir des retours positifs d'autres pêcheurs fait toujours plaisir! On ne sait jamais si nos articles sont lus ^^
A bientôt