Technofish

En attendant les pluies, on fait du bec!

26 Octobre 2016 , Rédigé par Draghost Publié dans #Récits

Hello les filles,

Les niveaux sont bas cet automne, le manque de pluie et le soleil bien présent n'arrange rien. C'est pour moi l'occasion de faire du bec dans les derniers herbiers avant les 1ers grands froids. Je vais balayer 3 secteurs: le Grand Large, Miribel et une nouveauté... la Vallée Bleue.

C'est l'occasion aussi de refaire un peu de montures perso et recycler quelques leurres.

 

Palettes, rattle (bruiteurs), etc.
Palettes, rattle (bruiteurs), etc.Palettes, rattle (bruiteurs), etc.

Palettes, rattle (bruiteurs), etc.

Le Grand Large

Un grand classique Lyonnais, très bon spot à brochet avec un fond variant entre 1m à 3m50. Hélas, ce spot est victime de son succès ou la pression de pêche est énorme et la prise de poissons records devient de plus en plus difficile.

Le Grand LargeLe Grand Large

Le Grand Large

Pour ma part, je ne déroge pas à la règle en faisant pas mal de petits poissons. Le début d'automne est encore un peu doux et on arrive à toucher du broc encore un peu de partout dans le plan d'eau.

Spread shad 15cm

Spread shad 15cm

SpinnerbaitSpinnerbait

Spinnerbait

Pulse shad 5"Pulse shad 5"

Pulse shad 5"

Rien d'exceptionnel en taille mais toucher autant de becs dans le Rhône fait du Grand Large un spot idéal pour s'amuser surtout avec une embarcation car ici les palplanches de l'EDF limite le courant entre le canal de Jonage et le plan d'eau.  Le Grand Large fait partie de l'aménagement hydroélectrique de Cusset, exploité par EDF, qui produit chaque année l'équivalent de la consommation électrique de 125 000 habitants.

Mi-octobre et la saison commence à reprendre ses droits: pluie et fraîcheur ! Une phase de transition que j'aime pas trop au niveau des fringues car on jongle entre T-shirt / pull / K-Way... bref, faut s'équiper.

Ils commencent à cibler les gros leurres!
Ils commencent à cibler les gros leurres!Ils commencent à cibler les gros leurres!

Ils commencent à cibler les gros leurres!

Leur comportement ne trompe pas... on arrive enfin à la saison ou les brocs se rassemblent dans les dernières zones d'herbiers. La petite blanchaille va être délaissé au profit des grosses proies qui vont constituer une source de réserve pour l'hiver... j'abandonne donc les leurres de tailles modestes et opte pour du 18-20cm mini.

En bateau, les polarisantes et le sondeur seront des atouts majeur pour localiser les grappes d'élodées, de myriophylles et autres végétaux.

Les herbiers... ruches à brocs!Les herbiers... ruches à brocs!

Les herbiers... ruches à brocs!

La session est perturbée avec l'arrivée de la pluie... je me change rapidement car c'est un vrai supplice de pêcher avec la pluie et le vent du Nord ! Je continue ma quête d'herbiers et quand un bon secteur est trouvé, il ne faut pas hésiter à s'ancrer et peigner méticuleusement pour augmenter ses chances! 

Avec la pluie, le plus gros de la session...

Avec la pluie, le plus gros de la session...

...5m à côté, une version plus modeste.

...5m à côté, une version plus modeste.

Une dernière session pour la route cette fin d'octobre avec mon ami Yannick, Bruno (alias Yull), son fils et son cousin Sylvain. Pour ma part je vais m'éclater au jerk avec leur récupération désaxée, lente... "MIAM" une grosse bouchée qu'on voit de loin et qui semble facile à croquer! Ce dimanche, avec le pont de la Toussaint, le Grand Large est bien squatté: float-tubes, bateaux, avirons, barques, carpistes, etc... va falloir pêcher un peu en retrait. Le plan d'eau est très clair et la zone que je cible est occupé, j'emmène donc la tribu direction la Berto pour trouver l'opacité du Rhône. Sur place, c'est en moyenne 1,5m donc j'opte pour un modèle peu coulant... le Savage Gear 4play Herring Jerk coloris Pigment Error. C'est impressionnant comment la couleur du leurre ressort dans cette eau teintée.

Savage Gear 4play Herring Jerk coloris Pigment Error

Savage Gear 4play Herring Jerk coloris Pigment Error

Les premiers lancers se font, les jerks font valser le leurre un coup à droite, un coup à gauche, une tirée violente à ras l'eau l'entraîne vers le fond... une pêche très ludique et un régal pour les yeux. À peine 5 minutes après notre arrivée, alors que le 4Play slalomait au milieu de la végétation, un brochet peu farouche est venu pulvériser notre "skieur d'eau douce" pour nous offrir une belle gerbe d'eau en surface suivi d'une chandelle... ENORME! Dommage que mon équipement vidéo soit resté à la maison car il y avait de la belle scène à filmer.

 

"Pour aller danser le jerk! Sur ma casting pop"

"Pour aller danser le jerk! Sur ma casting pop"

Ma pêche va continuer à m'offrir du poisson (6 au total) mais 2 maillés seulement, pas grave c'est vraiment plaisant de jerker et faire "bondir" les brochets sur les virevoltes du 4Play.

Beaucoup de petits sur ce plan d'eauBeaucoup de petits sur ce plan d'eau

Beaucoup de petits sur ce plan d'eau

Yannick, capot jusqu'ici aux poissons nageurs, décide de s'y mettre. Mais sa canne est moins puissante, je cherche dans mes boites et lui trouve un 4Play 13cm/21g Jack Pike 3D. Je lui explique les bases et bingo, il rentre ses fishs! Bien sûr le modèle de 13cm est moins sélectif et les pins seront de la partie, mais il touchera du broc. On aura autant de louper que de poissons pris, un peu la frustration de cette pêche à vue! Pour la team Yull Family c'est un peu moins de réussite avec un manque d'expérience (mon ami connait bien mieux les blancs!)

Quenelles mais tu décapotes Yannick!

Quenelles mais tu décapotes Yannick!

Les Eaux Bleues

Un autre grand classique mais avec "l'avantage" de ne pas accepter le thermique et de ne pas posséder de mise à l'eau. La pression de pêche est alors différente, ici c'est symbiose entre float-tubeurs, dinghy et pêcheurs du bord.

Cette fois, c'est une petite session pour le plaisir de retrouver Pierrot et Sylvain car abandonner l'Hybride c'est dur dur ^^ Je décide donc de sortir la BIC 245 et d'embarquer le Sylvain alors que le maître des lieux Pierrot alias "l'homme qui murmurait aux ouïes des brocs" ira barboter avec sa bouée. 

Miribel nous revoilà!

Miribel nous revoilà!

Pierrot étant de corvée ménagère, la session n'a démarré qu'à 14h45 environ (LoL quel fayot  celui-là)... du coup on a papoté au parking avec l'excellent Fabrice, un pêcheur qui pratique Miribel depuis des années. (cf. le blog de Marc et Quentin alias FousDePeche) On prend la température: pas top apparemment. Pas de vent et la clarté de l'eau n'arrange pas la pêche en embarcation. Ok, c'est noté mais de toute façon avec les journées réduites et le Pierrot sur sa bouée on pouvait pas aller bien loin... donc l'île des Castors sera la cible de nos leurres.

Objectif: l'île des Castors

Objectif: l'île des Castors

Le trio commence comme en boite de nuit, au début on vise le top du top mais quand la soirée s'éternise et que c'est disette... bah on se rabat sur ce qui reste ^^ Du coup pour le départ c'est ratissage de fosse en rêvant d'un métré surdimensionné... mais pour finir dans peu d'eau en priant de ne pas finir capot ^^

Pierre arrive à décider une crotte de 35cm env. côté fosse au shad à palette mais ensuite rien, le chaos total. On se rabat derrière l'île pour nous protéger du vent, la configuration à cet endroit est vallonnée avec quelques trouées et quelques passages bien marqués par les herbiers. La pêche se fera un peu au hasard tout en gardant un objectif: longer les herbiers à vue (pas évident avec le vent).

Finalement après un chassé croisé avec le Sylvain, un brochet a bien voulu s'emparer de mon V-Lures modifié avec rattle et palette.

Broc pris au Dragon V-Lures Lunatic ProBroc pris au Dragon V-Lures Lunatic Pro

Broc pris au Dragon V-Lures Lunatic Pro

Ensuite 10 minutes après le release, c'est un broc à l'affût posé sur le cover qui interceptera le V-Lures évoluant sous à peine 10cm de la surface! Après quelques ratés pour chacun, il était l'heure de plier ses gaules.

A 10min d'intervalle toujours au Lunatic ProA 10min d'intervalle toujours au Lunatic Pro

A 10min d'intervalle toujours au Lunatic Pro

La Vallée Bleue

Enfin!!! Ce spot qui me faisait de l'oeil depuis un moment, un site ou le Rhône a été aménagé pour une base de loisir. L'élargissement du Rhône a fortement diminué le courant rendant le biotope propice au brochet. 

Tout commence avec le Hervé alias Vévé, après m'avoir fait découvrir Thoirette et Chambod, l'affreux était parti découvrir le spot en éclaireur. Ainsi il fallait que je prépare l'Hybride pour m'extradier sur un site classé Natura 2000 avec une réglementation particulière.

Une réglementation pour les bateaux motorisésUne réglementation pour les bateaux motorisés

Une réglementation pour les bateaux motorisés

Sur place je découvre un site superbe et technique à souhait, de quoi se régaler sans parcourir des kms en bateau:

- un port spacieux avec une eau dormante et une mise à l'eau de folie
- les 2 îles du Grand Brotteaux entre forêt semi-immergée et tombants
- l'île des Marais entouré de son plateau à moins d'1m de la surface
- la petite île du camping, valeur sûre avec l'apport en nourriture des vacanciers
- le plateau à canoë, un demi-cercle de plus de 300m de rayon affleurant la surface à 50cm et offrant des tombants sur tout sa périphérie...
... bien sur le tout entouré par notre fleuve mythique.

De quoi s'amuser!
De quoi s'amuser!De quoi s'amuser!

De quoi s'amuser!

On commence dans la même direction avec Hervé, celle du secteur des Brotteaux. Hervé longe la berge tandis que moi, je file sur les îles par l'extérieur. Je découvre pendant ma pêche, une pancarte avec motorisation interdite... mince et avec l'électrique? Comme je n'ai pas d'infos dessus dans le doute je fais demi-tour. Je file vers l'île du camping et observe avec les polarisantes les hauts fonds tapissés d'herbiers.

Des hauts fonds avec des herbiers au milieu du Rhône, luxe!

Des hauts fonds avec des herbiers au milieu du Rhône, luxe!

C'est tentant, je pulvérise à ras les herbiers pour réveiller le beau monde avec mon V-Lures bling bling... et c'est la grosssssse chataigne ! Je le tiens 3s et ça décroche... merde, je râle, c'était lourd... p'têt même un silure mais... les traces de dents montre que j'avais affaire avec un beau steak :(

Des traces de dents aussi large que mon pouce

Des traces de dents aussi large que mon pouce

Je suis DEG... assis à lancer sans espoir avec d'autres leurres. 5 minutes passe et Vévé m'appelle, il m'annonce un brochet pris dans moins d'1 mètre d'eau au leurre de surface... bravo!

Le 1er de la journée

Le 1er de la journée

Hervé vient me rejoindre et on décide de poncer le coin sans succès. Je décide de longer le camping pour pêcher au Pulse Shad, je déclenche alors un petit sifflet.

En attendant les pluies, on fait du bec!

Faut augmenter la taille sinon je risque de toucher des non-maillés. J'arme ma canne d'un Spread Shad blanc armé par le bas, je mets le cap avec le Xi5 pour longer le cassant entre le camping et l'île des Marais. Après quelques lancers, un brochet maillé fini par monter sur le bateau.

C'est dans l'épuisette et c'est maillé !C'est dans l'épuisette et c'est maillé !

C'est dans l'épuisette et c'est maillé !

Je rejoins ensuite le doyen pour la pause casse-croûte, Hervé me parle de sa technique de pêche à fond avec le leurre immobilisé sur le fond... une sorte de verticale à gros leurres. On se sépare à nouveau et Hervé tente la fosse après le port, et là encore une touche pour Vévé. Dans plus de 9m le combat est un régal pour lui, il combat un poisson lourd qui colle le fond... c'est notre ami silure, bien sur!

Petit matou deviendra grand :)

Petit matou deviendra grand :)

Allez, je décide d'attaquer le plateau à canoë et longer les cassants pour espérer toucher un autre bec. Je positionne l'Hybride sur le haut plateau au niveau du tombant et c'est un circuit minutieux que je prospecte. Et c'est à mi-chemin que mon leurre se fait happer par un autre bec bien nerveux: 

Autre brochet de la Vallée BleueAutre brochet de la Vallée Bleue

Autre brochet de la Vallée Bleue

Ça sera le dernier pour cette session, mais ce paysage et ces quelques poissons m'ont donné envie de revenir très vite... 

Trop vite d'ailleurs puisque après avoir mis la chauffe au Pierrot, je décide de l'emmener pour tenter à nouveau du bec. Hervé ne pourra venir cette fois-ci. Le temps pêche sera court (9h00-11h30) car comme d'habitude Pierrot fait son fayot avec sa belle ;) et d'autre part le temps est humide et très froid! 

 

Ciel couvert, le paysage est différent... Brrrrr, il caille!!!Ciel couvert, le paysage est différent... Brrrrr, il caille!!!

Ciel couvert, le paysage est différent... Brrrrr, il caille!!!

je propose à l'affreuse de pêcher le plateau à canoë pour rejoindre l'île des Marais. 2 autres bateaux pêchent à notre niveau mais côté berge. Rien de rien, on ponce les cassants aux souples, aux durs, à la ferraille mais rien ne déclenche les becs. On arrive sur le plateau de l'île mais cette fois le Seven de l'affreuse est secoué, yessaye!

And the winner is... PierrotAnd the winner is... Pierrot

And the winner is... Pierrot

Bah voilà, 1ère sortie et poisson à la clé, bravo amigo! Ensuite hormis quelques suivis, la pêche a été plus compliqué. Finalement l'heure fatidique arriva et il a fallu que je ramène le Pierrot. J'en ai profité pour poncer un peu vers le camping mais sans résultat hormis un dépiqué et un loupé. Du coup j'irais manger et faire quelques séquences vidéos pour mes futures montages :)

A vous lire mes amis!

Drag

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article