Technofish

Quand les beaux-frères se "challengent"

10 Août 2016 , Rédigé par Draghost Publié dans #Récits

Salut à tous,

Petite pensée pour le beauf qui pêche très peu en ce moment et avec qui je n'ai pas pu partager de sessions depuis le début de la saison. Pourtant avec le bougre on reste super proche parce qu'il fréquente ma sœurette surement... mais c'est surtout lui qui m'a aussi redonné le virus de la pêche en 2012 lors de notre aventure en Extremadure. Néanmoins cette fillette est patient comme une guêpe, si le poisson ne mord pas dans l'heure il regarde sa montre, il passe son temps à parler pour tuer le temps et la pêche du sandre est inconcevable pour lui LOL. Néanmoins capable aussi bien de gérer son entreprise, de façonner sa terrasse que de pratiquer du tennis, notre Mac Guyver est le réalisateur de sa barque 100% alu ainsi que le maître d'œuvre de l'Hybride.

L'Hybride et l'AlfaBoat: signature de mister Alex!L'Hybride et l'AlfaBoat: signature de mister Alex!

L'Hybride et l'AlfaBoat: signature de mister Alex!

Le gros avantage avec Sir Alex c'est qu'il reste simple, avec un fort caractère qui le rend hostile à notre pêche bling bling. Et oui, pas de superficiel, il n'est pas connecté sur la toile ou sur les réseaux sociaux... mais à l'ancienne: le bouche à oreille!
Avec sa tchatche il accoste les anciens, les vifeurs (que beaucoup ignorent et qualifient de viandards), les marchands de pêche (clin d'œil à Didier Lardon avec son magasin de pêche sur Meyzieux qui doit le supporter pendant qu’il bosse), les chasseurs, les nudistes et j'en passe.
N'empêche que les locaux fournissent des informations qui valent de l'or sans "photo montage ou trucage de date"... c'est soit ils vous ignorent, soit ils vous parlent. Mais avec sa tête de vainqueur, son style survet, son Bob sur la tête et surtout sa bonne humeur il fini par obtenir les infos essentielles et termine même dans les articles de Philippe Duchesne au côté de David Simon (à la une dans la "Pêche et les poissons" de ce mois d'août 2016)... l'humeur Lyonnais jusqu'au bout du monde ;)

Ah là là, la star
Ah là là, la starAh là là, la star

Ah là là, la star

Mais ce qui est bien quand on est beau-frêre de la même génération... ça chambre sévère!!! Du coup ça permet de nous « challenger » un peu et causer fish lors des repas de famille. En ce début d'été 2016, c'est Alex qui ouvre le bal avec des sessions matinales en quête de beaux brochets... et ça marche!

Capturé au spinner

Capturé au spinner

Peu après le beauf va sanctionner un silure de plus d'1m70.

Mister silure vs Mister Alex

Mister silure vs Mister Alex

Alex profite encore d'une journée couverte pour ressortir sa canne et me narguer de quelques brochets dont un bien viril!

Encore un 80+ dans le tas, bravo!
Encore un 80+ dans le tas, bravo!Encore un 80+ dans le tas, bravo!

Encore un 80+ dans le tas, bravo!

Ah j'ai oublié celui-là!!!

Encore un joli toujours au même endroit!

Encore un joli toujours au même endroit!

Bon ok, fini un peu la récréation va falloir sortir le boat et détartrer du brochet à mon tour.

Session 1 : Avec Pierrot sur le Rhône

Le rendez-vous est donné avec l’affreuse sur un spot bien connu des siluristes, ça faisait un bail qu’on n’a pas eu la chance de tremper les leurres ensembles et on était excité comme des puces! On parle stratégie, je lui propose un spot prometteur, une zone de calme ou l’eau fraîche de l’Ain s'engoufre avec le Rhône. On file sur l’eau pendant un bon quart d’heure mais pas de bol, un pêcheur ratisse l’entrée de la zone qui est devenu inaccessible en bateau suite à la baisse du niveau. Tant pis, je change de secteur et lui propose un spot ou le courant vient se briser autour d’une île et d’une longue avancée de terre qui abrite la fameuse « lône transparente »
On arrive depuis le courant principal et je « jette » le moteur électrique en mode ancre pour arriver doucement sur la zone. Il est tôt et on opte direct pour les leurres de réactions. Pierre attaque rive gauche et moi rive droite. On papote et j’aperçois 10m plus bas un giclement de poisson, je propose à l’affreuse de se rapprocher mais la fillette me crie « POISSON ! » Je me retourne et en effet, le poto tenait un broc bien combatif typique des fleuves. Allez cheeeeese, on sourit

Pierrot ouvre le scorePierrot ouvre le score

Pierrot ouvre le score

Bon ok pas capot, c’est cool mais maintenant j’ai la pression… et ça c'est moins cool LoL. Allez on file 20m plus bas pour voir si c’était bien un broc qui trainait ses gaules. J’opte pour un Rapala X-Rap coloris Glass Ghost, je traque du broc sauvage en chasse = max de signaux = bruits + coloris flashy + vibrations. Je pulvérise sur la strike zone, chaque jerk génère des éclats/vibrations décuplés par le courant, le leurre arrive à 5m de nous dans une eau claire (2m de fond) et là ZE TORPILLE arrive par-dessous pour fracasser le leurre, quel spectacle mes amis ! Le Rhône dans ce secteur est très frais grâce à la rivière d’Ain et les brochets sont oxygénés à donf… 100% adrénaline. Sans épuisette, Pierrot essai tant bien que mal à choper la furie et c’est après quelques éclaboussures qu’on a pu présenter le furieux devant l’objectif.

A mon tour

A mon tour

On décide de refaire une dérive et Pierre annonce encore un poisson mais qui se décrochera malheureusement, tant pis poto c’est le jeu. La matinée était bien entamée et avec un soleil bien présent on décide un secteur ultime difficile à manœuvrer en bateau. Pas de bla bla, je propose d’attaquer le secteur avant la fosse de 5m pendant que Pierre jette de-ci de-là. J’opte pour un One’Up sur TP simple de 5gr pour limiter les accrocs dans ce secteur riche en herbier, choix récompensé par un petit broc au premier lancer.

Mini torpille!

Mini torpille!

11h sonne, il est temps de plier pour l’affreuse. Pour ma part je tenterai l’île du Gazoduc avant de rentrer pour 12h, mais sans résultat.

Session 2 : En solo sur la Saône

Pas grand-chose à dire lors de cette sortie, sinon que le vent du nord c’est vite invité et qu’il faisait froid ! La Saône était remplit d’herbier et les nénuphars sont difficiles à pêcher. Ne pêchant que la matinée, je vais me concentrer autour des îles et sur la rive gauche du secteur. Je choisis un petit leurre de réaction évoluant dans moins d’un mètre d’eau : le Clackin’Crank. Très vite les premiers poissons seront joueurs… mais ça ne sera que des petites perches :

Série de perchettes au crankSérie de perchettes au crank
Série de perchettes au crankSérie de perchettes au crankSérie de perchettes au crank

Série de perchettes au crank

Quelques choubs vont tenter de gober le leurre mais rien de concluant. Avant de partir je ferais une dérive au petit LS de 3’’ et je finis par chopper un chub et une autre perche.

Pris au rockvibe shad 3"Pris au rockvibe shad 3"Pris au rockvibe shad 3"

Pris au rockvibe shad 3"

Session 3 : En solo sur le Rhône

Cette fois, tout commence à 6h00 du matin après une quasi nuit blanche, j’avais la flemme de me lever. Mais je me motive car en été le carnassier est actif tôt le matin ou tard le soir, surtout que la météo annonce encore une journée estivale sans vent. J’attele le boat et go sur le Rhône, il est 7h00 et il y a déjà 2 bateaux sur place. J’allume l’echoMAP pour sonder la rive gauche en remontant le courant jusqu'au spot... mais une fois sur place un vifeur squattait les lieux avec 3 cannes et zut. Du coup, je décide de me caler plus bas et attaquer une zone de calme avec un arbre surplombant l’eau en amont. Je m’ancre avec le Xi5 et ajuste avec précision ma position afin de catapulter le leurre à 1m de la berge. Comme le courant pousse vers moi, je choisi un leurre qui zigzag rapidement à faible allure… le Fox Rage Slick Stick en 9cm modèle Silver Baitfish SP (peu coulant).

Fox Rage Slick Stick: linéaire, twitch ou jerk à l'aise dans toutes les situations

Fox Rage Slick Stick: linéaire, twitch ou jerk à l'aise dans toutes les situations

Après un lancer discret (cf. flèche rouge), j’effectue le linéaire adéquate pour faire nager le leurre avec le courant au « cul » et sans excès non plus pour éviter de taper la végétation ou les cailloux…

Ancrage PinPoint du Xi5 et lancer à ras la bergeAncrage PinPoint du Xi5 et lancer à ras la berge

Ancrage PinPoint du Xi5 et lancer à ras la berge

... mais après quelques tours de manivelle, une aspiration lourde est venu contrarier la nage du leurre. Dès le départ le poisson aura décidé de plier la Saltist en déclenchant le frein du Luvias comme il se doit, mais après 25s de combat alors que j’étais persuadé d’avoir un petit silure je décoche un « Oh putain ! C’est un beau brochet ». Et là le combat prends une autre tournure, je sors direct l’épuisette en mode stress… il est piqué sur le bout d’la gueule avec un seul hameçon, il se laisse pas faire, il plie la canne et à chaque tentative d’extraction c’est le rush assuré !

Un combat en puissanceUn combat en puissance
Un combat en puissance

Un combat en puissance

Mais finalement au bout d’1min30s c’est la délivrance !

Magnifique brochet du Rhône
Magnifique brochet du Rhône

Magnifique brochet du Rhône

Quel moment de bonheur mes amis, ce poisson est juste magnifique.

Allez, à +

Allez, à +

Je continue ma pêche assez sereinement et je continue ma quête de mister grand gousier au leurre dur. Le soleil commence à pointer le bout de son nez, j’essaie d’exploiter un max les zones d’ombres lorsque soudain ma canne me gratifie d’un autre brochet !

Et de 2!Et de 2!

Et de 2!

Bon est pas mal, 2 brochets du Rhône en peu de temps que demande le peuple ? Je décide de faire un peu de bathy en redescendant le fleuve avant de m’la rentrer car le soleil cogne déjà. Mais après 10 min de navigation, l’envie de jeter du leurre est plus fort que moi. Je m’arrête rive gauche cette fois-ci dans un secteur peu profond avec du potentiel brochet. Je m’ancre silencieusement à l’électrique et ratisse à ras les arbres noyés quand soudain, c’est la touche. Mais il s’agit d’un brochet non maillé qui va vite rejoindre son élément !

Catch & releaseCatch & release

Catch & release

Bon vous l'aurez compris, avec Alex tout est prétexte pour aller faire du poisson et au final le partage de nos différences fait avancer le schmilblick... et l'été n'est pas fini!

A+

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Pierrot 16/08/2016 12:52

du lourd, du fat, du long !! Retour en force du Dragh' !! Magnifique ce broc du Rhône !

Draghost 17/08/2016 02:01

Hé hé, notre Pierrot national! Merci poto, en effet comme tu dis celui-là vaut de l'or!