Technofish

Un mois d'ouverture difficile mais payant!

21 Mai 2014 , Rédigé par Draghost Publié dans #Récits

Bon un retour sur l'ouverture du carnassier avec votre humble pêcheur lyonnais.

D'abord un remerciement pour le magasine "La pêche et les poissons" pour m'avoir fait le privilège d'apparaitre sur leur rubrique "Vidéos"

http://www.peche-poissons.com/les-videos/video-une-saison-a-lyon/

Alex ayant terminé son ALFA boat, il fallait l’inaugurer et l’équiper d’un moteur thermique digne de ce nom, son choix : le Honda BF6 arbre court (sans permis)

Honda BF-6, un 8 CV bridé en 6CV... êtes-vous bricoleur?
Honda BF-6, un 8 CV bridé en 6CV... êtes-vous bricoleur?

Honda BF-6, un 8 CV bridé en 6CV... êtes-vous bricoleur?


Bien sûr il fallait aussi un électrique pour accompagner le tout, chose faite avec le Minn Kota Endura MAX 55 :

Un moteur silencieux et endurant... parfait pour un grand plan d'eau!

Un moteur silencieux et endurant... parfait pour un grand plan d'eau!

Du coup le 1er mai sera pêche en float le matin suivi d’un test du thermique sur le Rhône.
Je commence la session plutôt mal, la veille j’ai un plantage chez mon client et je fini à 00h30 ! Je devais manger, dormir chez Alex et préparer mes montures ; autant vous dire que ça a fini chez moi sur le canapé pour réveiller personne sans rien préparer.
Finalement le matin je me motive et je rejoins le beauf pour mettre à l’eau vers 7h15, Alex gonflé à bloc va poncer tout le secteur alors que pour ma part ça sera pêche localisée avec mes leurres à sandre : One’Up 6 pouces.
Sur le chemin je pique un bec minuscule de 40cm sur le troisième lancer, pour Alex idem beaucoup de petits sifflets tentent de s’accaparer de ses leurres mais sans succès. On arrive sur notre point stratégique mais les herbiers sont déjà bien hauts et les secteurs que je ciblais sont peu praticables. Je visionne à travers les polarisantes grosso modo les zones intéressantes et je décide d’arrêter ma progression pour concentrer ma pêche sur le périmètre choisi. Les herbiers ne laissent qu’une couche d’eau de 20cm pêchable, avec mes leurres à gratte il va falloir jouer technique… ça va être jeté de leurre puis récupération rapide canne haute ! Technique qui s’est avéré efficace dès les premières minutes car un bec de 51cm viendra sanctionner le leurre en m’offrant une petite chandelle en prime.

Tout juste maillé

Tout juste maillé

Alex décide de progresser dans la anse alors que pour ma part je vais plutôt matraquer le secteur avec la même animation… et ça marche :
- un petit brochet de 65cm camouflé dans le cover sanctionne le One’Up à 3m de moi dès le 1er passage, quel spectacle mes amis !

Un peu plus gros, un modèle de 65cm

Un peu plus gros, un modèle de 65cm

- un autre plus petit de 61cm viendra empaler le leurre dès son entré dans l’eau… MA-GNI-FIQUE

Juste 61cm et plus fin
Juste 61cm et plus fin

Juste 61cm et plus fin

Au retour Alex va réussir à décapoter avec un sacré monstre...

Tu décapotes le beauf!
Tu décapotes le beauf!

Tu décapotes le beauf!

Le secteur ne donnera plus rien par la suite, on décide de rentrer casser la croûte et tester la barque et le moteur dans le Rhône. Je vous fait pas de détail car il s’agissait plus d’une session découverte.

Test de la barque sur le Rhône et visionnage de spots potentiels
Test de la barque sur le Rhône et visionnage de spots potentiels
Test de la barque sur le Rhône et visionnage de spots potentiels
Test de la barque sur le Rhône et visionnage de spots potentiels

Test de la barque sur le Rhône et visionnage de spots potentiels

Par contre on a croisé un brochet épais de chez épais, tapis au fond des herbiers, boudant nos leurres… dommage quel morceau !

Déçu de sa première sortie, Alex décide d’y retourner entre 12h et 14h en waders, le spot étant repéré il fallait à nouveau voir si les brocs étaient mordeurs… et ce fût le cas :

Bravo, le beauf!Bravo, le beauf!Bravo, le beauf!

Bravo, le beauf!

La semaine suivante, avec les jours fériés de mai on décide de faire une sortie de 2h (de 10h à 12h) histoire de voir si le masta brochet est toujours en train de se faire bronzer le mucus.
On retourne sur le spot mais hélas celui-ci avait décampé. Pas grave, on décide de pêcher un peu le Rhône lorsque j’aperçois ZE spot : une île entourée d’un mur de pierre immergé et éboulé par endroit, imaginez les zones de remous, contre-remous et calmes !
On décide d’ancrer le bordel dans la zone de calme ou s’affrontent les courants opposés, j’enquille quelques lancers et c’est vers l’île qu’un coup de revolver me percute l'avant bras.
Premier silure de la saison 2014-2015, pas métré de 5cm mais toujours plaisant à piquer sur un spot inconnu

First silure!

First silure!

Enfin l’ouverture tant attendu sur le Rhône, notre choix se portera sur Miribel comme l’année dernière. Mais pas de roman cette fois-ci, l’ouverture sera vraiment difficile !
La journée se résume en un joli nombre de touches mais avec un taux de réussite proche de zéro… Si je me remémore la journée :
- 1 attaque dès la 1ère heure en face de la presqu’île du Grand Brotteau, 10 min après rebelote et le brochet nous nargue d’une belle gerbe d’eau avant de retourner dans les abysses (estimé à 65cm env.)
- 1 belle tape en face des Vernes, juste derrière la voiture
- 1 spécimen de 70cm env. vers l’espace multisport qui m’attaque une première fois, j’arrive à le chopper une seconde fois mais au bout de 3s il se décroche… la loose !
- je fini par décapoter grâce à ce monstre…
… de 42cm

Oh le monstre...

Oh le monstre...

Je vais avoir d’autres petites attaques mais trop petit visiblement pour engloutir mes gros leurres. Alex fera même pas un poisson, mais une petite sieste... vraiment dur !

Et bien, Alex le pêcheur... ^^

Et bien, Alex le pêcheur... ^^

Mes amis Pierrot et Sylvain vont sortir un poisson unique de cette journée mais beaucoup plus sympathique

76cm pour Sylvain et 64cm pour le Pierrot!
76cm pour Sylvain et 64cm pour le Pierrot!

76cm pour Sylvain et 64cm pour le Pierrot!

Comme chaque année, le Pierrot s’offre quelques jours de vacances-pêche et me propose une session (qui sera écourtée à la matinée pour moi), je ferais un seul poisson au lever du soleil.

75cm pas vilain
75cm pas vilain

75cm pas vilain

Le lendemain je suis au boulot en Isère, en fin de journée sur la route j’aperçois de l’activité sur les berges du Rhône. Ni d’une ni deux, je prends ma canne et mon sac à dos… mais je n’ai aucun change !
Du coup je vais longer les berges avec mes bottines, ma chemise et mon jean. J’aperçois des brèmes en bordure en train de frayer, avec quelques sandres et un silure collé au cul, j’ai encore mon One’Up blanc monté sur ma canne et j’essaie de capter l’attention des carnassiers mais en vain… trop gaver peut-être ? En insistant j'harponne une carpe sur la dorsale, désolé ma petite (70cm quand même)

Petite commune du Rhône

Petite commune du Rhône

Je marche plus loin et je croise au moins 2 sandres toujours derrière les bremettes mais impossible de les faire mordre. J’aperçois la fin de zone des herbiers avec quelques brèmes moyennes en alerte, y-a-t-il un brochet ? Je passe au Giant Jerky J Swim et pulvérise derrière les herbiers avec un petit plouf, je rembobine vite la bannière détendue quand soudain j’aperçois une masse noir sortir des herbiers et engloutir le leurre en surface, l’aspiration d’eau et le claquement de la mâchoire a déclenché une montée d’adrénaline et un ferrage réflexe !!! Pfou, instant magique mes amis et je suis parti pour combattre un silure au milieu du merdier !
Celui-ci fera couiné le moulinet pendant bien 5 minutes et seul le silure est maître de la situation… moi je subis ! Ensuite le moment ou le poisson se laisse « pomper », ok j’en profite pour le guider hors des herbiers même si mÔnsieur ne se laisse pas faire en tournoyant comme une toupie laissant « sa fâcheuse marque gluante » sur nos bas de ligne. Mais après quelques rushs désespérés, je l’emporte par K.O. Pas d’appareil photo, pas de caméra donc c’est photo avec le téléphone…
Cheeeeeese !

Silure en mode fashion fishing!

Silure en mode fashion fishing!

Je pars découvrir le Grand Large mardi en fin d’après-midi pour me donner une opinion du plan d’eau et j’ai trouvé des zones d’activités mais avec beaucoup de petits spécimens. Je décroche un 55-60cm à la barque et enlève de la gueule d'un brochet de 70-75cm env. un Spread Shad 17cm, arghhh !

Le lieu est propice aux brochets et décide de convaincre Alex, Sylvain et Pierrot de venir pêcher l'endroit. Malheureusement le Pierrot devra s’acquitter de ses sorties pêches pendant ses congés puisque monsieur devra rester avec madame.

Avec Alex on se fixe le Rhône le matin puis le Grand Large l'après midi accompagné de Sylvain. La veille je décide de jouer la carte des herbiers puisque tout les poissons observé on été aperçu dans le cover. Ça va être donc gros montage texan avec plombée lourde pour rejoindre le fond rapidement: Castaic Jerky J Swim avec hameçon Nogales Second Bite 10/0 (j'ai pris des VMC Strategik aussi mais diamètre un poil trop gros à mon goût) le tout plombé en 20 à 27gr.

Samedi matin, bien sûr après une nuit blanche c'est partit pour affronter le Rhône en crue mais avec le thermique, pffff que du bonheur!

La première tape sera pour moi à l'abri du courant derrière une île, discrète la touche avait laissée 2 marques de canines sur le montage texan 17cm, un beau sandre!? Je ponce le secteur mais rien, le bougre s'est fait la malle.

On arrive sur notre zone à broc. et cette fois je vais pêcher le cover façon black bass à effectuer des glissades en surface ou encore quand c'est possible de jerker dans les herbiers.

Alex continue sa pêche au One'Up 7" en linéaire à ras le mur d'herbiers. Finalement je déclenche un brochet planqué dans le cover et c'est pendu.

Brocheton sur texanBrocheton sur texan

Brocheton sur texan

Pas maillé (46cm) mais au texan c'est plaisant!

On continue notre dérive et Alex adopte la même stratégie mais avec un spinner. Le vent nous pousse dans la bonne direction et j'entends l'affreux injurier son spinner qui a fait un sac à salade quand soudain... un cri... un énorme remous...

Alex loupe un joli brochet, il était tellement concentré dans sa salade qu'il a été surpris par l'apparition du mastard... pas de ferrage et le brochet se dépique instantanément en se retournant dans le cover! J'étais vraiment déçu pour lui, on a insisté mais le fish n'a pas repointé le bout de son nez. On se motive et Alex me montre un spot "pur gratte"! Magnifique, on se cale au milieu du calme et Alex va plutôt attaquer l'aval et moi l'amont et soudain "poisson!". Alex tiens un poisson qui se défend bien, broc ou silure? Après 15s d'attente finalement c'est un silure de 87cm qui va apparaitre.

Un broc de perdu... un silure de retrouvé!

Un broc de perdu... un silure de retrouvé!

Arrive midi, opération McDo et direction le Grand Large! On cueille Sylvain sur place et on part à la conquête de ce plan d'eau si réputé. Finalement je vais pas trop m'attarder sur le report car pour ma part c'est CAPOT, seul un bec décroché en fin de session et un suivi de toute cet après midi... dur! Pour Alex et Sylvain c’étaient quand même mieux, 1 ou 2 maillés dans le tas:

Les fameux métrés du Grand Large... LOLLes fameux métrés du Grand Large... LOLLes fameux métrés du Grand Large... LOL
Les fameux métrés du Grand Large... LOLLes fameux métrés du Grand Large... LOLLes fameux métrés du Grand Large... LOL

Les fameux métrés du Grand Large... LOL

Passons aux choses sérieuses!

Tout commence ce lundi 26/05, avec un temps plutôt ensoleillé le matin puis une grosse pluie annoncé vers 19h00.
Ma pêche se fera de 16h15 à 18h30 env. avec ma petite dinghy et mon Torqeedo. Dans ma tête, des questions en pagaille et la remise en question de ma pêche : du gros leurres oui, mais les gros sont-ils encore là ? Finalement est-ce que seuls les brochets petits à moyens sont actifs en ce moment.
Pierrot me montre une flopée de poissons pris dans peu d’eau dans les herbiers durant la semaine dernière ainsi que les prises de Sylvain et du beauf au Grand Large.

Quelques prises du Pierrot
Quelques prises du Pierrot

Quelques prises du Pierrot

Mais finalement j’y crois, je sais que lundi dernier un poisson de 118cm est sorti du Grand Large avec un temps bien couvert. Pour optimiser mon temps, je vais longer la berge à la rupture du cassant-pente douce riche en élodée du Canada et filamenteuse verte, quelques spécimens s’y tiennent volontiers camouflés pour foudroyer leurs victimes. La hauteur d’eau n’étant pas excessif, j’opte pour un Pulse Shad 11cm pour déclencher du brochet moyen. Pendant 45min c’est le calme complet, pourtant le ciel est couvert et une légère brise ride la surface de l’eau : vraiment le temps que j’adhère à 100% pour le carnassier. Et c’est à cette minute précise ou je pensais au temps qu’un brochet de 65cm environ loupe le Pulse à la surface laissant un remous à la surface. Mince j’essaie de le faire revenir mais en vain.
Désespéré, je continue ma dérive et 2 minute après un autre brochet de 75cm vient taper le leurre mais sur la queue à 5m de moi, vite je pulvérise à nouveau et le brochet remonte à nouveau et croque le Pulse ! Je le vois se débattre sous la barque, je mets un ferrage appuyé sur le haut et… et le brochet retourne dans les abysses ! Merd* mais qu’est-il arrivé, mon agrafe complétement ouverte… Smith me fait encore faux bond (2 brochets en 1 an!)
Je suis dégouté, je décide d’arrêter la pêche aux petits leurres et je remets mon Spread Shad pour fracasser la surface et avertir tout le beau monde aquatique. On approche 18h00 et je suis sur une zone profonde avec un Spread Shad 17cm, premier lancer... ça coule, ça touche le fond et ça ramène un paquet d’herbier et je nettoie la salade.
2ème lancé, je tire un coup net comme en été pour décoller le merdier du leurre tout en animant celui-ci sur 1m à ras le fond (scion dans la flotte) et là ça s'arrête net!
Je balance un ferrage latéral et pompe de suite mais c’est bien lourd et je sens que ça bouge mais à quelque mètre de profondeur j'aperçois des flancs énormes qui prennent tribord et arrachent 10m de tresse à mon Caldia serré à la rupture. Ouf un colosse, le brochet sent le piège et repart bâbord en voulant atteindre le fond ! Je pompe et je n’ose pas imaginé sa taille… il crève la surface et c’est plus qu’un métré, j'hurle tellement je suis excité mais tellement je flippe une erreur de ma part ou une défaillance quelconque. Il a le Spread en entier de travers dans la gueule, ça c'est du coffrage!

Gerbe d'eau façon XXL!

Gerbe d'eau façon XXL!

Il repart en trombe mais je sens déjà qu'il fait moins son beau... PS: moi non plus!
Il replonge une deuxième fois lâchant encore 4-5 mètres de fil mais je contre avec autorité. Sa tête énorme réapparait avec son corps massif, je tiens ma canne d'une main et cherche vite mon gant et ma casquette caméra, une fois équipé j'approche ma main et Goliath replonge pour un tour.
Mais cette fois c'est la dernière, j'essaie de glisser mon gant dans la main en tenant ce mastodonte mais c'est franchement difficile. A moitié enfilé, il en profite pour mettre un coup de tête plantant ainsi la branche d'un triple dans mon gant, mince impossible d’utiliser le gant cloué au brochet.

Aïe mon gant est cloué, impossible de glisser ma main!

Aïe mon gant est cloué, impossible de glisser ma main!

Je décide de glisser ma main dans l’ouïe du brocodile et YESSAYE, c’est dans la barque !
J’hallucine par la taille du brochet, aussi long qu’épais… un bloc !
Ma barque de 2.45m est trop courte à cause du banc pour allonger le métré, je positionne donc le monstre en diagonal et constate qu'il a une caudale abimée.

Mince mes pieds sont minuscule par rapport à lui, je mesure 113cm à la commissure de la caudale.

EDIT : je rajoute bien "commissure" car Pierrot me l'a signalé en matant la vidéo (cf. l'image n°3 ci-dessous)

Du coup le brochet entier doit mesurer 4-5cm de plus soit 117cm! Désolé mais j'étais tellement ému par cette prise record et mon bateau si peu spacieux que je n'ai pas pris tout le soin nécessaire à la mesure.

Brochet Lyonnais de 117cm, une récompense après une recherche tant difficile depuis l'ouverture.
Brochet Lyonnais de 117cm, une récompense après une recherche tant difficile depuis l'ouverture.Brochet Lyonnais de 117cm, une récompense après une recherche tant difficile depuis l'ouverture.

Brochet Lyonnais de 117cm, une récompense après une recherche tant difficile depuis l'ouverture.

Je suis aux anges et Marc le pêcheur qui m'a pris en photo estime le brocodile à 13kg environ. De toute façon peu importe le poids la malchance a fini par tourner laissant ce magnifique poisson pour récompense!

Ouf, c'est lourd!

Ouf, c'est lourd!

A+

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

alex 07/06/2014 06:48

magnifique Mr Brocman
je suis vraiment content pour toi. depuis le temps que l on en parle tu as réussi à sortir un métré
FELICITATION. en tout cas c est toujours un plaisir de pouvoir pécher avec toi car tes conseils sont toujours payants et puis on rigole bien! au fait quand tu veux pour ton porte appareil photo sur ta barque. Continu comme ça à nous régaler par tes supers reports et tes magnifiques poissons
Ne change rien, le plus fort c'est BROCMAN
alex

Draghost 07/06/2014 22:46

Arf le beauf,
je te retourne l'ascenseur mon petit Alex. vraiment qu'est-ce que j'me marre! Entre tes conneries au bord de l'eau, tes histoires à dormir par terre, tes bonnes blagues cochonnes, ta patience légendaire et j'en passe! Pour les conseils, on a progressé c'est sûr mais chacun à notre vitesse vu le manque de temps avec la famille, le taf et les à côtés. Mais en tout cas c'est sur, merci de m'avoir redonné le virus ;)

Fab69 29/05/2014 22:15

Bravo pour ce très beau reportage!!! Et félicitation pour ce super pike!!! Ça met du baume au cœur à ceux qui sont plus souvent capot...

Draghost 29/05/2014 23:19

Merci Fabien, ton tour viendra vite, crois moi! Regarde tes mails, je t'ai répondu ;)
A+